Fables

D’après une fable de Jean de la Fontaine, cette histoire relate le périple d’une petite laitière qui, se mettant à rêver et à s’imaginer une vie, perd l’équilibre et perd au final ce qui lui aurait permis d’atteindre son rêve. Comme le conseille si bien la laitière : « Ne suis pas mon exemple, ne sois pas si ambitieux, apprécie ce que tu as et tu profiteras de la vie ! » Je dédicace cette histoire à Raphaël, à qui j’adorais la conter.

Cette fable de Jean-pierre Claris de Florian, nous apprend que, dans la vie, on n’obtient rien sans effort. La guenon, en abandonnant avant même d’avoir essayé perd jusqu’à son dîner, alors que le singe, à force de persévérance, le récupère et en fait son affaire. Cette fable est parfaite à écouter pour tous les enfants, à savoir que, quoi qu’ils désirent dans la vie, ils ne pourront l’obtenir sans effort.

Ici deux fables de Jean de La Fontaine, que l’auteur a tenu à mettre en commun. En effet, elles ont la même morale. Celle qui dit que, un jour ou l’autre, « on a tous besoin d’un plus petit que soi ».

Cette fable de Jean de la Fontaine met en concurrence la force du chêne face à la sagesse du roseau. Le chêne orgueilleux tombe face au vent, alors que le roseau, lui, plus sage, s’adapte, se plie mais ne rompt pas.

Cette fable de Jean de La Fontaine, très connue, a été publiée dans son premier recueil « Fables, livre I ». Il y relate l’histoire d’un agneau faible et fragile face au loup fort et affamé. On apprend donc, en écoutant cette fable, que la raison du plus fort est toujours la meilleur et, qu’on le veuille ou non, le plus fort l’emportera toujours.

Maître corbeau sur… on connait tous cette fable de Jean de La Fontaine. « Apprenez que tout flatteur vit aux dépens de celui qui l’écoute ». Effectivement, les belles paroles font toujours du bien mais il faut prendre soin de vérifier de qui elles proviennent !

La cigale et la fourmi est l’une des fables les plus connues de Jean de La Fontaine. Effectivement, mieux vaut prévenir que guérir, où encore : gérer c’est anticiper. Cette fable nous l’apprend au dépend de la cigale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *